FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK)

Livre :"LES ADAPTATIONS de STEPHEN KING", (1.99€ en PDF / aussi disponible en version papier).





Ne ratez plus une actualité de STEPHEN KING, avec le CLUB STEPHEN KING :
- Facebook
- Twitter : @ClubStephenKing
- Newsletter (encart à droite, sur le site)
- Flux RSS...

FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK)

http://club-stephenking.fr/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Tueur Rode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gladir
Fidèle Lecteur
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Le Tueur Rode   Dim 9 Jan 2011 - 13:11

]Le Tueur Rôde
______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Bobby courait à toutes allures. Il venait de dépasser le cimetière au croisement près de Hardwood et jonchait maintenant une lignée de sapins verts, aux abords d’un petit sentier, masqué par la pénombre de cette nuit d’Halloween.
Le tueur rôde pensait-il, il faut que j’aille prévenir les autres. Beaucoup de gens doivent être en ville, profitant de cette pleine lune comme attraction, comme source de frayeur, quémandant des friandises à tout vas et ne ce souciant guère de son prochain. Après tout, il n’y a que le 31 octobre que personne ne s’inquiète de voir des gens avec des capes en cuire, des masques représentant des mort-vivants ou encore des visages maquillés avec tellement d’ardeur, qu’il n’en font que ressortir l’essence même d’Halloween. Cette fête n’est en faite qu’un immense voile saugrenue, ou n’importe quel psychopathe se sentirait à l’aise. Bobby le sait - et lui aussi.

Bobby était recouvert de sang, blessé. Du haut de ses 19 ans, son esprit lui jouait des tours, il avait depuis dix minutes, peur du noir, peur de l’ombre des sapins sous la lune, peur de sa propre respiration engendré par la course qu’il venait de faire. Ses yeux était piquants, il ne savait pas pourquoi, une énorme pression s’exerçait derrière sa rétine, comme si ses yeux allaient bientôt sortir de leurs orbites.
Il revenait de la grande fête d’Halloween que des élevés du lycée dans lequel Bobby se trouvait avaient organisés. Il y avait Jenny dans le lot, sa presque copine. Ils étaient toujours ensemble au lycée. Le matin, il faisait un détour d’une dizaine de minutes à pied pour passer la prendre, après quoi ils trainaillaient sur la route en discutant de la pluie et du beau temps, mais depuis plus de trois semaines maintenant, Jenny n’avait que cette fête à la bouche, et Bobby savait que Jenny n’aurait pas supporté qu’il ne vienne pas. Il avait pour ainsi dire le couteau sous la gorge, car bien qu’il détestait les fête, il était complètement fou de Jenny. Il s’était alors pointé aux alentours de vingt heures trente, la fête était déjà bien entamée. Jenny l’avait appelée en fin d’après-midi, vers seize heures, lui expliquant qu’elle était déjà dans le parc, là ou se déroulait la fête, pour tout mettre en place.
Pas moins d’une vingtaine de tentes était installés dans le parc lorsque Bobby arriva. Plus d’une centaine de personnes s’activaient déjà tout autour, certains déguisés, d’autres non. Un immense feu crépitait au milieu des tentes, de loin, on pouvait distinguer les restes de palettes usagées ayant été utilisés. L’alcool coulait à flot, la drogue coulait à flot. Après un tour d’horizon, Bobby aperçut Jenny.

-Hey, j’te cherchais, dit-il en s’approchant derrière elle.

Elle se retourna et s’en même prendre le temps de s’apercevoir qu’il s’agissait de Bobby, le prit dans ses bras. Elle le regarda un moment, ces yeux étaient visiblement dilatés et son teint semblait pâle malgré les lumières de couleurs différentes qui l’éclairait.

-Jenny, tu vas bien?
-Bobby ?…hey bobby je t’attendais, viens, c’est la fête. Viens, on vas s’asseoir près du feu, c’est la qu’ils ont mit les bouteilles.
-T’as pas l’air bien.
-Mais non, ça va j’ai un peu bu c’est tout…d’ailleurs tu ferais bien d’en faire autan, tu serais moins coincé comme ça.

Bobby la regarda un moment

-Quoi c’est vrai, tu m’étonnes que t’as pas beaucoup d’amis, les gens te prennent pour le sosie de Mickael Myers.

Après quoi elle se mit à rire aux éclats. Mais Bobby n’était pas du genre à être vexé pour si peu.
C’est aux alentours de vingt trois heures que les choses finirent par déraper. Bobby s’était dit qu’il pouvait bien essayer de boire avec la volonté de faire comme les autres, finir ivre mort. Une manière comme une autre d’être dans le coup pensait-il. Apres avoir achevé une bouteille d’un whisky de mauvais gout, il fit enclin à prendre quelques cachets. Le septième ciel, lui affirma Jenny avant de lui mettre trois de ces petites pilules dans la bouche. Quelques dizaines de minutes suffirent à Bobby pour refaire le monde avec les gens autour du feu, les yeux à moitié fermés et le subconscient ayant prit la relève.
Alors que la fête battait son plein, Bobby entendit quelques cris strident au loin, puis aperçut ensuite plusieurs lycéen passer devant lui à toute vitesse pour prendre le chemin du cimetière, voulant visiblement fuir quelque chose. Son cœur commença à s’emballer lorsqu’il vit tout le monde autour de lui courir dans tous les sens.

-NOOOOOOOOONNN.

Bobby tourna la tête en direction du cri. C’était une fille, couché par terre, du sang gisait de son chemisier dû à un couteau planté dans sa poitrine. Devant elle, se tenait raide comme un piquet, un homme au visage masqué, une tête de clown aux premiers abords. Il était vêtu d’un pantalon jaune et large, ainsi que d’un pull blanc en synthétique. Grotesque à première vue, mais plutôt bien assortie au finale, de quoi terrifier les plus endurcis.
L’homme, qui resta planté devant la jeune fille, la regarda agoniser jusqu’à sa mort, puis avança à travers les tentes, donnant des coups de couteau à n’importe qui osait l’approcher, même par inadvertance. Très vite, plusieurs corps ornèrent le sol et la fête se transforma en cauchemar. Tétanisé par la peur, Bobby était maintenant la dernière personne au milieu des tentes, excepté ce monstre, qui s’avançait vers Bobby, de plus en plus près, de plus en plus proche de lui. vingt mètres, dix-neuf, dix-sept, le Tueur se mit alors à courir. Douze mètres, huit mètres, cinq mètres. Bobby se mit alors à courir avec toute l’énergie dont-il pouvait faire preuve, se dirigeant vers le cimetière.

-Le septième ciel Bobby…tu verras.

Il aperçut deux enfants déguisés, accompagnés de leur mère.

-Au secours ! Madame restez pas là, courez il va arriver, il a tué tout le monde là-bas, partez, allez chercher de l’aide.

La femme le regarda avec horreur, puis, s’en même dire un mot, prit l’un de ses enfants dans ses bras, le plus jeune et partit en courant, tenant le deuxième par la main.
Bobby, effrayé mais surtout épuisé, ne faisait maintenant que marcher sur le trottoir, cherchant quelqu’un, n’importe qui des yeux. Il passa devant un magasin de farce et attrape, avec une grande vitrine exposant les dernières nouveautés. Il fit d’abord un bon lorsqu’il passa devant, ce n’était que son reflet dans la vitrine…mais quelque chose n’allait pas.
Bobby était plutôt grand, d’un gabarit assez imposant. Il était vêtu d’un masque de clown, d’un pantalon jaune et large, ainsi que d’un pull en synthétique…mais celui-ci n’était pas blanc, il était rouge. A la main, il tenait un couteau de cuisine qui gouttait encore du sang de toutes ces victimes. Il se regarda tétanisé, angoissé, emporté par la triste révélation qu’il semblait avoir faite.
Des lumières rouges défilaient à répétitions devant lui, et un bruit de moteur était audible. Ses deux mains furent balayés en arrière, et des menottes lui vinrent aux poignets. Il monta dans la voiture sans même dire un mot, revoyant au passage le corps encore chaud de la fille qu’il aimait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mick59132
Membre du club des ratés
avatar

Nombre de messages : 2145
Age : 27
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Le Tueur Rode   Dim 9 Jan 2011 - 15:44

clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gladir
Fidèle Lecteur
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Le Tueur Rode   Dim 9 Jan 2011 - 16:05

Je pense que Grippe-Sou ma influencé pour cette histoire. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mick59132
Membre du club des ratés
avatar

Nombre de messages : 2145
Age : 27
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Le Tueur Rode   Dim 9 Jan 2011 - 18:11

et michael myers thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gladir
Fidèle Lecteur
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Le Tueur Rode   Dim 9 Jan 2011 - 18:15

aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clo
Junkie du forum


Nombre de messages : 8
Localisation : 59
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: Re: Le Tueur Rode   Jeu 11 Avr 2013 - 11:57

cool ! Bel esprit. yesmaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Tueur Rode   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tueur Rode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur La Piste du Tueur de l'Essonne ...
» Le tueur de l'Essonne arrêté ?
» Le tueur de Rouen se dévoile
» Que s'est-il passé le....
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK) :: AUTRES MONDES :: Histoires courtes des lecteurs Kingiens-
Sauter vers: