FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK)

Livre :"LES ADAPTATIONS de STEPHEN KING", (1.99€ en PDF / aussi disponible en version papier).





Ne ratez plus une actualité de STEPHEN KING, avec le CLUB STEPHEN KING :
- Facebook
- Twitter : @ClubStephenKing
- Newsletter (encart à droite, sur le site)
- Flux RSS...

FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK)

http://club-stephenking.fr/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARKANDAR : EPISODE 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Langolier
Régulateur du forum
avatar

Nombre de messages : 79
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: MARKANDAR : EPISODE 1   Ven 31 Déc 2004 - 17:46

Episode 1 : Billy, le premier ?

Klarstones (USA) : Eté 1999

Il arrive souvent que des groupes de jeunes ne trouvent rien à faire en été, certains disent que leur travail leur manque. C’est assez paradoxal du fait qu’ils désiraient avec ardeur cette fameuse période de repos. La plupart de leurs copains partent à l’étranger et ils sont donc contraints de passer leur temps avec des personnes avec qui ils n’ont pas vraiment d’affinités. Mais ils préfèrent cette option à celle qui les obligerait à rester seuls chez eux. On dit aussi que ce sont ces enfants qui ont le plus d’imagination. Pendant que leurs potes se font cramer le dos au Mexique ou en Italie, ils doivent innover, trouver quelque chose à faire et plus l’idée est originale, plus la personne y gagne en popularité. Mais il arrive cependant que des événements originaux surviennent par eux-mêmes. Et il se trouve que les événements d’été 1999 furent particulièrement extraordinaires…

Billy Gadon avait seize ans cette année-là. Assez grand, il avait une stature et était d’un naturel calme et pragmatique. Depuis toujours, c’est un passionné d’automobile. Son âge lui permet ainsi de pouvoir passer son permis. Chose qu’il a tant désirée durant des années. Pourtant, ce n’est que depuis quelques temps que Billy a associé l’automobile au sexe. La télévision lui a fait un jour remarquer que les bombes vont de paire avec les jolies cylindrées. Dans sa vie, les filles sillonnent plus son école que les garages. Et désormais, Billy convoiterait une belle voiture pour reconstituer la paire. Il misait tout sur ce projet : l’argent de poche que lui filait ses parents, les cadeaux, tout allait directement dans sa boîte « Projet voiture ». C’est fou comme n’importe quoi aveugle les adolescents. Ils n’ont plus le sens de l’équilibre et ils en sont le plus souvent perdus. Billy, à cette époque, (y a-t-il eu d’autres époques ?) ne se souvenait de ce qu’il jugeait important. Et les intuitions et les rêves ambigus qu’il a éprouvés durant bien des nuits (et des jours) ne se situaient plus dans sa mémoire. Il effaçait tout ce qui n’avait pas de rapport avec sa vie qu’il prétendait réelle. Son auto, ses potes, les filles ôtent une partie de la conscience de Billy. Si un jour, vous lui aviez demandé s’il avait déjà été victime d’absences, il aurait très certainement répondu que ceci ne lui était jamais arrivé. Pourtant, Billy se perdait souvent. Pas physiquement, mais mentalement. Des flashs, c’est comme ça que l’on pourrait décrire ce que lui présentait son cerveau. Mais comme vous l’aurez compris, Billy ne se poserait jamais des questions à ce sujet. C’est bien trop compliqué à son âge et bien trop superficiel. Il est bien plus intéressant de se consacrer aux voitures et à ses potes, enfin n’importe quoi du moment que ces activités soient concrètes. Mais Billy a-t-il déjà imaginé un moment, ne serait-ce qu’une seconde que sa vie n’avait rien de concret ? Jamais ! Et pourtant, ce fut le cas…

Ses amis étaient bien loin de connaître la vraie nature de Billy, ses absences et quelque phénomène inexplicable. Ils le cernaient de façon « standard » comme un simple adolescent consacrant tout ce qu’il a de plus cher dans l’automobile. Ils savaient parfois se montrer comme d’honorables conseillers pour résoudre ses problèmes puérils. Greg était un de ceux-là. Et pour ne pas cacher la vérité, on ira jusqu’à dire qu’il était un véritable confident pour Billy. Ce dernier lui confiait tout hormis ses absences et ses flashs. Greg était plus petit, moins élancé mais tout aussi calme que Billy et mieux : il pouvait garder un secret. Ce que Carla, Jess et Deborah furent incapables de faire. Ses cinq personnes constituaient un groupe très uni. Ils se connaissaient depuis leur douce enfance. Billy pensait souvent à eux lorsqu’il laissait de côté les carrosseries métallisées. Mieux que ça, il analysait ses compagnons. Leurs qualités, défauts et surtout leurs réactions faisaient objet de polémique pour chaque cellule qui composait son cerveau. Et ce soir là, la veille du jour où tout s’est déclenché, Billy, étendu dans son lit, restait pensif. Tout seul, dans la pénombre où seule la pleine lune faisait office de lumière. Et dans ce silence du milieu de la nuit, se faisaient entendre des murmures qui provenaient de sa tête. Des souvenirs douloureux qui faisaient surface. Billy frissonna soudainement. Les bribes d’images qu’il voyait défiler n’étaient pas ses souvenirs mais bien des souvenirs. C’était comme s’il se réveillait dans la peau de quelqu’un d’autre et qu’il puisse être réceptif à ses souvenirs, son passé ou même son futur. Il n’était plus tout à fait réveillé, il planait.

Les femmes et les enfants criaient et couraient partout. Un homme robuste qui portait une tunique verte hurlait dans la foule. FUYEZ !!! Le village était en feu. Les toits de paille étaient teintés d’une couleur orangée éclatante. Les chaumières brûlaient. Les murs se consumaient. Les habitants, pris de panique, se bousculaient. Certains suffoquaient dans la fumée. Billy avança, terrifié. Il s’était retrouvé là. Il n’évalua pas la situation. Il contemplait ce désastre, témoin d’un monde terrifiant. L’homme robuste se rua sur lui :
- Ne reste pas là, sauve-toi, les Cossarks sont arrivés ! Suis moi !
Sans se poser de questions, Billy se mit à courir, trébucha sur des morceaux de bois, bouscula une vieille aveugle qui ne l’avait pas vu arrivé. La terreur causée par l’inconnu des lieux et la panique qui en résultait, lui donnèrent une incroyable force lui permettant de sortir du village en un temps record. Il se retrouvait à présent au cœur d’une forêt, seul, avec l’homme robuste. Billy reprit son souffle. Il regarda l’homme à la tunique verte et vraisemblablement, cet homme n’était pas issu du vingtième siècle. Billy lui demanda :
- Où suis-je ? Et par qui sommes-nous attaqué ?
- Il est encore trop tôt pour discuter, chuchota l’homme, ils sont encore autour de nous, ils nous épient. Ne parle pas, ne respire pas sinon ils nous trouveront.
Billy le regarda étrangement. Les deux hommes se fixèrent. Ce fut la première fois que le robuste remarqua que Billy n’était pas un des leur. Il venait d’ailleurs. Cependant, il s’était dit qu’il protégerait ce jeune homme quoiqu’il arrive. Il avait une intuition. Comme si Billy avait un rôle à jouer dans cette histoire. Il devait le préserver. Mais tout d’abord, il devait l’emmener dans un endroit sûr. Billy n’était pas du tout en sécurité dans cette forêt. Le robuste mis longtemps à réfléchir et la meilleure solution qui lui est venu à l’esprit était de le conduire jusqu’à la ville voisine. Billy pourrait s’y cacher.
- Viens avec moi, déclara le robuste après un long silence, je crois qu’ils se sont éloignés, partons !
Billy le suivit alors. Il ne connaissait pas cet homme mais il lui faisait confiance. Jusqu’alors, ce dernier l’a aidé à s’enfuir du village incendié. Il ne lui avait fait aucun mal. Pas encore…
- J’ai une dernière chose à te dire, déclara-t-il, il se peut que tu puisses t’évader en un clin d’œil que ce soit de suite ou jamais, mais si c’était le cas, n’oublie pas ce qu’il s’est passé ce soir. Le hasard n’existe pas et le temps l’est dans le seul but de te tromper. Tu devras revenir ou tu iras ailleurs, je n’en sais rien. Que nous dormons tout les deux, que nous soyons tout deux réveillés ou que l’un d’entre nous n’existe pas, cela n’a aucune importance. Tu pourrais croire à un rêve mais ce genre de trouble est de plus en plus fréquent. Tu n’es pas le premier, tout a véritablement commencé lorsque le bout de métal est descendu.
Billy n’en croyait rien mais surtout, il ne comprenait rien, selon lui, soit il rêvait soit le type qui était avec lui délirait…ou jouait la comédie. Cependant, il avait peur de ce que le robuste appelait « Cossarks » et ce fut la principale raison pour laquelle il ne quittait pas son compagnon.
C’est ainsi que Billy suivit un parfait inconnu dans une immense forêt après avoir fui un village abritant un grand danger. Il leva alors sa tête et vit la lune, à moitié pleine…

Il se réveilla tout en sueur. Il était bel et bien dans son lit, sain et sauf. Le village, le feu, l’homme robuste, était-ce un rêve ? Tout lui avait paru si réel. Il se leva de son lit et s’approcha de sa fenêtre, il regarda par-dessus et contempla sa rue. Vide. Pas un chat, pas de vent. La rue était sans vie. Il préférait néanmoins cette tranquillité au trouble semé par les Cossarks de son rêve. Mais ce que Billy ne savait pas encore, c’est que les Cossarks pénétreront bientôt dans son monde…
Il regarda la lune. Elle était pleine…


A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muadusul
fan #1
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Ben j'habite comme presque tout un chacun : DANS UN COIN DE MA TETE
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Pas mal !   Ven 31 Déc 2004 - 18:27

Waouh ! C excellent !!! Ton style narratif est descriptif est captivant !! Ca se lit très bien et à chaque phrase terminée, on veut savoir la suite !!! En tout cas ca l'air ambitieux !!!
Seul reproche, le monologue du Robuste... il est pas compréhensible. On sent que tu veux qu'il parle avec une certaine tournure de phrase, mais c'est trop alambiqué !!! On ne comprend pas tout, c confus par moment.
A part ça, l'histoire est digne d'intéret ! Un grand bravo à toi !
Je sais pas si les autres sont de mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langolier
Régulateur du forum
avatar

Nombre de messages : 79
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Ven 31 Déc 2004 - 18:38

lol ben ta reaction me soulage... OUF!!! lol, le monologue du robuste est le truc que j'ai mis le plus de temps a ecrire, il a l'air confus??? tant mieux, car je l'ai voulu confus mais son monologue te seras de plus en plus clair au fil des episodes, ne t'inquiete pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie
Pistoléro du post
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 45
Localisation : Boulogne sur mer
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Sam 1 Jan 2005 - 21:48

Moi, je ne peux me permettre une critique, je n'y connais que dalle......mais, je suis assez pressée de découvrir la suite, ce qui est bon signe n'est-ce-pas.
Je suis frustée, c'est bien trop court.......
Vite, la suite, ne nous fait pas languir. :thumleft:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapopottedemanue.canalblog.com/
Langolier
Régulateur du forum
avatar

Nombre de messages : 79
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Sam 1 Jan 2005 - 21:52

lol merci, pour l'instant, ca a l'air de plaire, quel soulagement!!! l'épisode 2 sera en ligne le 7 janvier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ddelph
Membre du club des ratés
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 41
Localisation : Isère
Date d'inscription : 16/07/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Dim 2 Jan 2005 - 15:24

Bravo Langolier, ça promet pour la suite. En ce qui concerne les critiques je dirais que le début est un peu répétitif (l'allusion à sa passion des voitures revient trop souvent d'après moi). Maintenant je pense que ton récit y gagnerais si le passage se situant dans l'autre "temps" ou l'autre "monde" était un peu plus descriptif, notamment en ce qui concerne les sentiments du héros. En effet il n'a pas l'air surpris outre mesure de se retrouver ailleurs que dans son lit, même si cette scène se passe vite et se situe dans l'action, le personnage doit avoir le temps de noter deux ou trois choses qui lui font dire qu quelque chose d'étrange se passe. Sinon c'est très agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langolier
Régulateur du forum
avatar

Nombre de messages : 79
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Dim 2 Jan 2005 - 15:57

Je pense que tu as raison pour les repetitions au depart. Je voulais insister sur le fait que Billy est une personne a laquelle certains lecteurs ado pourraient s'identifier.

Pour la description du passage vers "l'autre monde" (je garde cette expression car par la suite, vous verrez que ce n'est pas vraiment cela) je ne le fais pas dans un but bien précis, etant donne que c'est le premier épisode, je plante un decor et une situation pour montrer au lecteur dans quelle genre de galère il s'est embarqué welcome
Cependant, le lecteur a ce stade du recit, manque d'information, vous verrez que cette histoire s'écrira de facon "puzzle" c'est a dire que certains elements qui ne sont pas décris pourront l'etre par la suite par exemple si l'un des personnages decouvre qq chose qui est directement en rapport avec ce qu'il s'est passé.

Pour les émotions de Billy, relisez bien ce passage : "Billy frissonna soudainement. Les bribes d’images qu’il voyait défiler n’étaient pas ses souvenirs mais bien des souvenirs. C’était comme s’il se réveillait dans la peau de quelqu’un d’autre et qu’il puisse être réceptif à ses souvenirs, son passé ou même son futur. Il n’était plus tout à fait réveillé, il planait."

Il est clair que certains passages que vous lirez sembleront incorrectes et ce sera surement parfois le cas. Mais il y a cependant des "morceaux" de texte qui sont volontairement tronqués du meme genre que les moments d'absence du héros dans le film "l'effet papillon" (que je conseille a tous).

Si vous avez d'autres critiques ou questions éventuelles, je les lirai avec attention et prendrai le temps d'y repondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann
fan #1
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 38
Localisation : Provins
Date d'inscription : 18/07/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Dim 2 Jan 2005 - 18:43

J'ai une question. C'est possible d'avoir la suite avant le 7?
Sinon j'aime bien , mais il est vrai que parfois c'est un peu dur à suivre, il y aurai peut-etre un moyen de clarifié ca tout en ne donnant pas de detail, ca alegerait le texte je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Langolier
Régulateur du forum
avatar

Nombre de messages : 79
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Lun 3 Jan 2005 - 14:41

Oui peut etre yann mais ce serait alors un texte plat et sans interêt. Pour ma part, je ne le trouve pas si compliqué. Il faut bien penser que tout a un sens, mais au fil des épisodes, certaines choses s'éclairciront et de nouvelles questions seront posées. La suite avant le 7 janvier? Je ne crois pas, il va falloir patienter lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann
fan #1
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 38
Localisation : Provins
Date d'inscription : 18/07/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Lun 3 Jan 2005 - 19:31

Quel dommage, moi et la patience on est pas tres copain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbertwest
Gardien de la Tour
avatar

Nombre de messages : 3784
Localisation : somewhere
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Lun 3 Jan 2005 - 23:14

que de suspense .... LA SUITE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://club-stephenking.fr
maerlyn
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 454
Age : 30
Localisation : Sur le Balcon
Date d'inscription : 14/08/2004

MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   Dim 16 Jan 2005 - 17:27

Bon alors tout d'abord au niveau de l'histoire, rien à dire si ce n'est: captivant! yesmaster

Ton texte se lit sans problèmes mais fais attention aux temps; tu passes parfois du passé au présent dans ta narration.
Sinon fais aussi gaffe aux répétitions; par exemple quand tu écris:"Les bribes d’images qu’il voyait défiler n’étaient pas ses souvenirs mais bien des souvenirs. C’était comme s’il se réveillait dans la peau de quelqu’un d’autre et qu’il puisse être réceptif à ses souvenirs",il doit y avoir un autre moyen de dire la même chose sans utiliser trois fois le mot "souvenir".

En tout cas ça m'a bien donné envie de lire la suite, alors je vais m'y mettre. Wink

_________________
Maerlynz blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hakumei.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARKANDAR : EPISODE 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
MARKANDAR : EPISODE 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode Charlotte aux Fraises vintage, doublage français !!!
» Casusbelli au pays de Sissi - Episode 3
» Episode hors série Joyeux Noel PB et Les musclés
» Episode final mariage de Nicolas
» Victory at Sea (WWII)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK) :: AUTRES MONDES :: Histoires courtes des lecteurs Kingiens-
Sauter vers: