FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK)

Livre :"LES ADAPTATIONS de STEPHEN KING", (1.99€ en PDF / aussi disponible en version papier).





Ne ratez plus une actualité de STEPHEN KING, avec le CLUB STEPHEN KING :
- Facebook
- Twitter : @ClubStephenKing
- Newsletter (encart à droite, sur le site)
- Flux RSS...

FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK)

http://club-stephenking.fr/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 UNE HISTOIRE D'ANGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Muadusul
fan #1
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Ben j'habite comme presque tout un chacun : DANS UN COIN DE MA TETE
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: UNE HISTOIRE D'ANGE   Ven 30 Déc 2005 - 19:57

NEPHIL


écrit par Jérémy SEMET


Cette fable prend place après la Bataille des Dieux Géminés, après la disparition de Caliish et raconte l’histoire de l’un de nos plus lointains ancêtres : Nephil. L’Aorodor le plus illustre et aussi le plus grand – sa taille avoisinait les trois mètres – qui avait embrassé l’ensemble des enseignements de sa caste et même ceux de ses frères Vauldors et Erodors. Il était si sage et si puissant – on raconte que sa longue chevelure blanche, malgré son jeune âge, rajoutait à son statut d’érudit – que Père lui avait même trouvé une minuscule place sur son Trône céleste. Un jour, après la naissance des deux premiers êtres humains, Nephil, curieux de la nouvelle création de son Père, lui demanda la permission de mieux les connaître, de savoir qui était ses frères et sœurs direct.
A travers un rayon de lumière, il apparut aux nouveaux-nés vêtu d’un linge laiteux et de sa brillante auréole. Lorsqu’il se mêla à eux une attirance irraisonnée l’obligea à se rapprocher de la jeune femme. Comme si ses sens avaient été abusés par un maléfice digne du seigneur du Mélanosanctuaire. Il tomba sous son charme, gardant ardemment son secret au fond de lui, tenta de se fondre à elle à la manière des humains ; à cette époque, l’asexualité des Anges n’avait pas encore été décrétée.
De cette union naquit un fils hybride, Nephilim, qui possédait le savoir des Hommes et des Anges ; mais également un air bêta et niais. Nul ne savait quelle était la forme de cette nouvelle créature. Au fil des siècles, l’Homme étudia Nephilim et finit par lui donner le nom d’Autiste.
Blanc de colère, l’éclat de sa silhouette étant si puissant qu’elle occulta tout le Secteur des Conceptions, Père envoya un de ses fils, Yscari, afin que Nephil apprenne la mauvaise parole et qu’il se rende de lui-même devant le Trône. Fourbe et téméraire, Nephil ne voulut rien entendre et Père fut contraint de mandater deux autres de ses fils : les véloces Apyphal et Sératon.
Alors que Nephil était conduit par ses deux frères vers ce qui s’avérait être un sombre destin, Morgardh, le jumeau de Père, avait insidieusement envoyé un oiseau assassin pour le contraindre de fusionner à nouveau. Jadis connus comme Illnahog, le tout-parfait, ils n’étaient plus qu’à présent deux entités séparées dont l’une cherchait désespérément à rejoindre l’autre.
Ne sachant pas ce qui l’attendait – et voyant le volatile foncer sur son Père – Nephil repoussa Apyphal et Sératon et lança son auréole sur le maudit oiseau. La chose s’abattu au pied du Trône, agonisante.
Mais Père avait la rancune tenace et il n’avait pas pour autant oublier le sacrilège de son bras-droit, de celui qu’il considérait comme son fils le plus digne.
C’est alors que l’Aorodor le plus détesté des Cieux fit son entrée : Ixison le Bourreau. Il arracha l’auréole de son propre frère avec une telle violence que celle-ci explosa dans ses mains. Avec Aob, sa propre faux stellaire, Nephil vit ses ailes tranchées et ses organes sexuels découpés. A propos, c’est à partir de ce jour que les Anges furent déclarés asexués.
Puis, soufflé par la rage et l’indignation, Père emprisonna dans le même corps, son propre fils et le monstre qui avait voulu causer sa perte. La créature résultante de cette union contre nature fut appelée « Chimère ».
L’essence de l’assassin fut placée dans une sphère de cristal accrochée au sommet d’une canne de plomb que le Père confia à l’immondice, vivant symbole de son agonie à venir.
Non content d’avoir répudié son fils pour l’éternité, Père le tourmenta davantage en le soumettant à un supplice : la construction de trois Phares colossaux qui allaient permettre de surveiller et de chasser la plus petite partie de Mal sur la planète et de pouvoir bouter les sbires de son jumeaux en-dehors de son Paradis.
L’une de ses mains s’embrassa tel un soleil et Père trancha un morceau du continent de Deen qu’il lança loin, très loin des Terres pour former une île isolée au milieu de nulle part. L’île allait être le dernier lieu de résidence de son ancien fils. Selon ses plans, les Phares allaient être érigés sur cette île perdue, puis au cœur même du Continent et enfin dans les nuages, proche du palais d’Adhonay, là où ses frères seraient alors témoins de son expiation.
La Chimère parvint au terme des constructions – qui sans matériau adéquat lui prit une bonne partie de l’Eternité – mais fut également forcée de trouver une source d’énergie suffisante pour éclairer leur sommet.
C’est en interrogeant son pommeau de cristal qu’elle trouva la réponse. L’oiseau qui était enfermé à l’intérieur lui proposa le pacte suivant : « Si je trouve ta source d’énergie, tu me trouves un nouveau corps ».
La Chimère brisa la sphère – qui au moment de l’explosion produisit une boule de chaleur –, libérant ainsi l’oiseau qui alla se réincarner dans ce qu’il trouva de plus proche : un vieux rafiot laissé à l’abandon à quelques miles de l’île ; et elle scinda la boule en trois grains plus petits qui servirent à illuminer les Phares.
Le navire gagna en puissance en absorbant ce qu’il trouvait – âmes égarées, Jahselots imprudents – et sillonna les mers de Deen, écrivant sur les berges désertes les tristes pensées qui hantaient son esprit tandis que la Chimère, séquestrée au sommet de son Phare, contemplait les méfaits de son Père.
Quant à Nephilim, l’Histoire ne dit pas ce qu’il est advenu de lui.


A vos critiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muadusul
fan #1
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Ben j'habite comme presque tout un chacun : DANS UN COIN DE MA TETE
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: UNE HISTOIRE D'ANGE   Mar 3 Jan 2006 - 20:47

L'histoire a été vu mais personne n'a d'avis dessus....
Tant pis !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killer 777
Pistoléro du post
avatar

Nombre de messages : 365
Localisation : Devant mon PC
Date d'inscription : 01/12/2004

MessageSujet: Re: UNE HISTOIRE D'ANGE   Mer 4 Jan 2006 - 12:57

C'est trop court !

A peine commencée, ton histoire se termine. Non que je sois le mieux placé pour te faire cette remarque... Mais on a l'impression que ton récit est l'infime partie d'un autre récit plus long, et je ne me sens pas satisfait en l'ayant lue parce que tu en as montré trop ou pas assez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muadusul
fan #1
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Ben j'habite comme presque tout un chacun : DANS UN COIN DE MA TETE
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: UNE HISTOIRE D'ANGE   Ven 6 Jan 2006 - 23:38

Trop court !!! Ouais exact je sais que c'est trop court !!!
En effet mais c'est parce que ca aurait du etre plus long mais je voulai po me casser le cul a ecrire tout en détail ! si tu veux c'est un synopsis !!!
Mais bon sinon c'est une bonne histoire, non ???
Parce que je voulais, en écrivant une histoire d'anges, expliquer qui sont les autistes et les mongoliens en vérité !!!

AUTISTE : enfant d'un ange et d'une femme
MONGOLIEN (atteint du syndrome de Dawn) : enfant d'une femme et d'un DAWNVOLKS, un Homme de l'Aube. En fait un Dawnvolks c'est ce que les Hommes vont devenir dans l'avenir, quasi immortels !!!!!
J'avais inventé les Dawnvolks avant de trouver le lien avec les Mongoliens !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killer 777
Pistoléro du post
avatar

Nombre de messages : 365
Localisation : Devant mon PC
Date d'inscription : 01/12/2004

MessageSujet: Re: UNE HISTOIRE D'ANGE   Sam 7 Jan 2006 - 16:33

Ha ! Ben fallait prévenir avant !

C'est une sorte de résumé logique plus qu'une histoire... Le squelette d'une intrigue...

Alors à ce moment-là je dis : bien.

(Fallait le dire dès le début !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killer 777
Pistoléro du post
avatar

Nombre de messages : 365
Localisation : Devant mon PC
Date d'inscription : 01/12/2004

MessageSujet: Re: UNE HISTOIRE D'ANGE   Sam 7 Jan 2006 - 16:35

Ha ! Ben fallait prévenir avant !

C'est une sorte de résumé logique plus qu'une histoire... Le squelette d'une intrigue...

Alors à ce moment-là je dis : bien.

(Fallait le dire dès le début !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burger Queen
Pistoléro du post
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 41
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 01/05/2011

MessageSujet: Re: UNE HISTOIRE D'ANGE   Jeu 9 Juin 2011 - 20:49

J'aime bien cette histoire. Ca me fait penser au mythe d'Aristophane, pas dans le fond mais dans la forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laetitiaevalia.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UNE HISTOIRE D'ANGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
UNE HISTOIRE D'ANGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK) :: AUTRES MONDES :: Histoires courtes des lecteurs Kingiens-
Sauter vers: