FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK)

Livre :"LES ADAPTATIONS de STEPHEN KING", (1.99€ en PDF / aussi disponible en version papier).





Ne ratez plus une actualité de STEPHEN KING, avec le CLUB STEPHEN KING :
- Facebook
- Twitter : @ClubStephenKing
- Newsletter (encart à droite, sur le site)
- Flux RSS...

FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK)

http://club-stephenking.fr/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Fables de La Fontaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Franck
fan #1
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Forbach, France
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Les Fables de La Fontaine   Dim 12 Mar 2006 - 2:07

Bonsoir à tous!

Je sais que les auteurs qui sont bien appréciés sur ce forum ne sont pas vraiment classés dans le même genre littéraire que La Fontaine, mais je me suis récemment rendu compte de la beauté et de la force de ses Fables, qui appartiennent tout de même à notre patrimoine culturel, et qui rendent bien compte de la beauté de notre langue.

Alors je me demandais qu'est-ce des lecteurs du King pouvaient bien penser d'un des plus grands auteurs que la France ait connu. Et si vous aimez, quelles sont vos Fables favorites.

Personnellement, j'adore Le Corbeau et le Renard, Le Loup et l'Agneau ainsi que Le Laboureur et ses Enfants. Outre la beauté des mots qui me donnent des frissons, ces fables ont une morale très importante, qui sont encore de nos jours beaucoup citées.


Le Loup et l'Agneau


La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.

Un agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un loup survient à jeun, qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
"Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
-Sire, répond l'agneau, que Votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d'Elle ;
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
- Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
-Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'agneau ; je tette encor ma mère
-Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
- Je n'en ai point. -C'est donc quelqu'un des tiens :
Car vous ne m'épargnez guère,
Vous, vos bergers et vos chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge."
Là-dessus, au fond des forêts
Le loup l'emporte et puis le mange,
Sans autre forme de procès.



Le corbeau et le renard



Maître corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître renard par l'odeur alléché ,
Lui tint à peu près ce langage :
«Et bonjour Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli! que vous me semblez beau!
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois»
A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec laisse tomber sa proie.
Le renard s'en saisit et dit: "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute:
Cette leçon vaut bien un fromage sans doute."
Le corbeau honteux et confus
Jura mais un peu tard , qu'on ne l'y prendrait plus.


Le Laboureur et ses Enfants

Travaillez, prenez de la peine :
C'est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage
Que nous ont laissé nos parents.
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'Oût.
Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse.
Le père mort, les fils vous retournent le champ
Deçà, delà, partout ; si bien qu'au bout de l'an
Il en rapporta davantage.
D'argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor.



Et vous, qu'en pensez-vous? Very Happy


[edit par herbertwest... : puisque tu cites quelques fables, j'ai jugé bon de les posté, puisqu'il s'agit de celles qui t'ont visiblement le plus attiré... d'autant plus que ces fables sont tombées dans le domaine public, il me semble...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herbertwest
Gardien de la Tour
avatar

Nombre de messages : 3787
Localisation : somewhere
Date d'inscription : 15/07/2004

MessageSujet: Re: Les Fables de La Fontaine   Lun 13 Mar 2006 - 0:01

j'aime beaucoup celle du laboureur et ses enfants, que je ne connaissais pas
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://club-stephenking.fr
Franck
fan #1
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Forbach, France
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Les Fables de La Fontaine   Lun 13 Mar 2006 - 19:03

Merci d'avoir posté les fables que j'avais cité. C'est vrai que celle du Laboureur et ses Enfants a une morale particulièrement bonne, j'adore cette fable. Pas un mot de trop!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Fables de La Fontaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fables de La Fontaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Repp Fables de Lafontaine
» ON DOIT LES FABLES DE LA FONTAINE A UN AFRICAIN
» FABLES - JEAN DE LA FONTAINE (Compilation)
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» L'Assemblèye eud Normandie (Fontaine-le-Bourg, 76)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMS du CLUB STEPHEN KING (CSK) :: AUTRES MONDES :: Autres auteurs, autres univers...-
Sauter vers: